Le Divorce Pour Faute

Nos conseils pour un divorce rapide.

A première vue, la procédure du divorce en France peut sembler complexe mais vous allez vite découvrir que ce n'est qu'une question d'organisation et de volonté. Vous sentez que votre couple bat de l'aile ? Vous constatez tristement que la fougue qui animait jadis votre petit couple a disparu ? Il est temps de se poser les bonnes questions !

stress de la séparation

Tous les divorcés vous le diront : le plus difficile est de s'avouer que son mariage est un échec. Aussi triste que cela puisse paraître, il ne faut pas laisser passer le temps. Plus vite vous comprendrez que votre avenir est entre vos mains, plus vite vous pourrez passer à autre chose et retrouver le bonheur !

Le divorce en chiffres

Si vous n'êtes pas encore convaincu, voici quelques chiffres qui vous aideront à mieux comprendre notre époque:
  • Pour l'année 2012 en France, plus de 45% des mariages se sont terminés par un divorce. C'est près d'un mariage sur deux !

  • L'age moyen d'un homme divorcé est de quarante deux ans

  • L'age moyen d'une femme divorcée est de quarante cinq ans

  • Le nombre de familles recomposées a explosé pour atteindre aujourd'hui le chiffre de 600.000 personnes

Le nombre de mariages de moins de trois ans qui se sont terminés par une séparation a progressé de plus de 50% au cours des 5 dernières années et plus de 10% des mariages durent moins d'un an !

Vous vous sentez moins seul et vous avez raison : le divorce pour faute est entré dans les moeurs en France.

De Nouveaux Modes de Vie

Nos modes de vie évoluent et mettent quotidiennement à mal notre mariage : les nouvelles règles vestimentaires, le culte du corps, le rapport à l'argent mais surtout les nouveaux moyens de drague (sites de rencontre, messagerie instantanée, réseaux sociaux, Facebook) sont autant de facteurs qui peuvent nuire à votre couple, et c'est encore plus vrai si votre partenaire a tendance à être infidèle...

La cinquième année de mariage est celle qui présente le plus de chance de finir en divorce. Nous parlons effectivement de chance car aujourd'hui, presque toutes les séparations sont prononcées suite à une faute commise par l'un ou l'autre des époux : l'infidélité et l'adultère peuvent donc frapper à tout moment. Dans la plupart des cas, l'infidélité se traduit par une demande de séparation par l'époux victime d'adultère. L'infidélité n'est pas tolérable est doit logiquement aboutir à la demande en divorce.

Ces chiffres ne nous surprennent plus et c'est normal. Pour divorcer suite à l'adultère ou l'infidélité de votre conjoint, nous proposons un dossier complet qui vous aidera tout au long de ce combat juridique et psychologique qu'est celui du divorce pour faute.

(En savoir plus)

Procédure Du Divorce

La procédure du divorce pour faute en détail.

Quelle que soit votre situation, sachez que le divorce pour faute est devenu (en France) une formalité courante qui ne doit pas vous faire peur et que vous devez maitriser pour que votre ex-conjoint n'abuse pas de la situation déjà bien assez triste pour tout le monde.

Post Image

Le déroulement d'un divorce repose sur des principes de base qu'il faut maitriser pour ne pas tomber dans le panneau de votre ex-conjoint. Selon votre situation, il est possible de divorcer sans avoir recours à un avocat. Cela vous permettra de réaliser d'importantes économies et de gérer vous-même les conditions de votre séparation.

Pourquoi Commander Ce Dossier ?

Dans tous les cas, et que vous ayez opté pour un divorce avec ou sans avocat, notre dossier d'accompagnement vous fournira toutes les informations nécessaires pour :

  • Bien comprendre comment fonctionne la notion de faute dans le cadre d'un adultère avéré

  • Savoir rassembler des preuves irréfutables qui plaideront en votre faveur lors de la présentation de votre dossier devant le juge aux affaires familiales

  • Faire tourner le jugement à votre avantage et obtenir les pensions et prestations que vous méritez

  • Adopter le comportement idéal pendant votre divorce, aussi bien envers votre ex-conjoint infidèle qu'envers vos proches

  • Vous reconstruire moralement pendant et après cette étape difficile afin de trouver plus rapidement le bonheur, aussi bien sentimental que familial et professionnel.

Ce guide est unique et vous ne le trouverez nulle part ailleurs ! Ne laissez pas passer cette chance et profitez de cette occasion unique pour bien négocier votre séparation.

Nous connaissons tous certaines personnes qui ont été totalement anéanties par leur divorce et nous le comprenons très bien… Mais qu'en est-il pour vous : Quelle impression voulez-vous donner à votre entourage pendant et après votre séparation ? Voulez-vous vraiment que tous vos proches vous voient complètement abattue et désorientée par ce divorce pour faute dans lequel vous avez déjà été trompée ? N'aimeriez-vous pas plutôt donner une image positive et plus digne de vous ? C'est là qu'intervient notre guide complet : en vous conseillant efficacement sur les comportements à adopter et sur les pièces à fournir tout au long de votre divorce pour faute, vous garderez toute votre dignité et toute votre estime auprès de votre entourage mais aussi et surtout pour vous même !

Réagissez Maintenant

Ne laissez pas la personne qui vous a trompé tirer profit de la situation et continuer à vous enfoncer plus bas que terre. Réagissez avant qu'il ne soit trop tard et mettez toutes les chances de votre coté pour un divorce rapide dont vous ressortirez plus grand, plus fort !

Notre dossier ultra complet vous fera découvrir comment collecter efficacement les preuves de l'infidélité de votre partenaire. Vous apprendrez qu'une preuve obtenue de manière déloyale ou en ayant recours à un piège sera irrecevable lors du jugement de votre divorce et risque de vous positionner en situation délicate. SMS, email, journal intime, photo et autres traces de rouge-à-lèvres ne constituent pas forcément une preuve suffisante pour justifier l'infidélité de votre partenaire. Ne vous laissez pas avoir par les règles judiciaires sinueuses et mettez toutes les chances de votre coté !

(En savoir plus)

Divorcer sans avocat

Comment divorcer sans avocat.

Depuis la dernière réforme juridique Française (datant de 2005) sur la séparation du couple, il est entièrement possible de réaliser soi même son divorce sans faire obligatoirement appel à un avocat. La rupture implique généralement d'importants sacrifices de la part des deux conjoints : d'une forme psychologique d'une part ; d'une forme financière d'autre part. Le fait de valider les conditions de cette séparation sans avoir recours à un avocat permet de réaliser de substantielles économies.

Il faut toutefois garder à l'esprit que des conditions particulières s'appliquent si vous souhaitez divorcer sans avocat tout en restant dans la légalité de cette procédure relativement complexe.


Comment divorcer sans avocat ?

De toutes les procédures existantes, seule la forme amiable du divorce peut être reçue sans représentation juridique. Cette forme amiable, aussi appelée consentement mutuel demeure en effet l'unique modèle de séparation non contractuel au cours de laquelle chacun des époux doit s'entendre avec l'autre afin de trouver un terrain d'accord mutuel sur les clauses et conditions de cette séparation. Ces conditions sont donc essentielles à la mise en place de la procédure de divorce sans avocat. L'aspect financier est l'un des arguments clés qui fait que divorcer sans avocat est une opération tout à fait à la mode depuis de nombreuses années.

Néanmoins, même si un divorce effectué sans avocat possède quelques inconvénients, il ne faut pas oublier qu'en plus de faire économiser les frais de dossier et de représentation devant le juge aux affaires familiales, il permet généralement d'aboutir à un jugement beaucoup plus rapide que ce qui est permis par les autres formes de divorce en France, notamment pour faute.


Comment divorcer sans avocat

Détails de la procédure pour divorcer sans avocat

Dans le cadre de leur commun accord, les époux se verront dans l'obligation de présenter une demande officielle accompagnée d'une convention de séparation signée par chaque partie et visant à établir avec précision les différentes modalités de leur séparation. Cette requête sera accompagnée des principaux éléments d'état civil des époux. Un couple qui désire divorcer sans avocat devra aussi, dans le cas de la propriété de biens immobiliers, passer par un notaire afin d'obtenir un état liquidatif de cette propriété immobilière. L'état liquidatif sera également joint au dossier du divorce.

Dans quel cas ne pas divorcer sans avocat ?

Même si la majorité des arguments semble plaider en faveur du divorce sans avocat, il ne faut pas oublier que dans certaines situations, il peut être fortement déconseillé de divorcer sans avocat. Le cas du divorce pour faute en est le parfait exemple : Dans ce type de procédure, la représentation des époux par leur avocat est quasiment inévitable. Le juge aux affaires familiales devra établir le fautif et statuer en faveur de l'époux abusé ou trompé. De plus, la séparation pour faute implique généralement de très lourdes conséquences comme la garde des enfants, les modalités de la pension alimentaire, ou la présence d'une prestation compensatoire. Cette forme de divorce pour faute fait naître une certaine animosité entre les époux qui perdront le plus souvent leur lucidité et ne seront donc pas en mesure de régler eux-mêmes les conditions de leur rupture.

Comment Divorcer

Comment faire pour divorcer?

Il existe de multiples raisons pouvant conduire à la rupture du mariage. Dans la majorité des cas, il s'agit initialement d'une simple dispute dont les conséquences peuvent être monumentales pour le couple marié.

Quand doit-on se poser la question de la rupture ?


Il n'existe, encore une fois, aucune règle établie permettant de savoir si oui ou non, le divorce s'impose comme la meilleure solution du moment. La question se pose pourtant bien trop souvent et il est important de noter que la rupture va entrainer des actions aussi bien sur le court que sur le long-terme. Effectivement, savoir comment divorcer ne suffit pas (même si c'est très important pour ne pas commettre d'erreur) et il faudra mesurer à sa juste valeur toute la lourdeur que le divorce peut avoir sur la vie de chacun des conjoints.


Comment divorcer

Divorcer, oui mais…

Les conditions dans lesquelles peuvent apparaitre les premières questions concernant le divorce peuvent être aussi variées que justifiées ou injustifiées. Très souvent, il s'agit d'une faute commise par l'époux (ou l'épouse) qui va agir comme un véritable catalyseur et qui va déclencher la demande de divorce pour faute au sein du couple. Les fautes sont de plus en plus nombreuses et l'époque que nous traversons actuellement ne laisse rien présager de meilleur pour les ruptures pour faute. Le divorce pour faute, même s'il n'est pas l'unique explication de la séparation, reste l'une des hypothèses les plus souvent mises en avant pour expliquer les malaises que peuvent connaitre les couples mariés. Ainsi, l'époux demandeur devra centraliser les preuves de la faute de son conjoint afin de démontrer au Juge Aux Affaires Familiales qu'il est bien question de divorce pour faute.

Savoir comment divorcer

Toute personne vivant sous le régime du mariage a forcément, un jour, fait face à cette question qui trotte dans chaque pensée de couple qui traverse une période de crise. Se poser la question de la séparation au sein du couple est une étape classique qui peut frapper à toutes les portes, cela, à n'importe quel moment.

Les protocoles encadrant les dissolutions de mariage sont relativement complexes et méritent quelques explications supplémentaires. Comme cela a déjà été rappelé à plusieurs reprises dans nos pages traitant des diverses raisons de la séparation du couple marié, il faut se poser les bonnes questions tout au long de la procédure légale du divorce. Le guide complet proposé sur ce site présente en détails chaque étape du divorce et permet de cerner efficacement toutes les réponses aux questions du type comment divorcer.
Ce guide, véritable atout qui plaidera en votre faveur tout au long de votre divorce, vous assurera une compréhension totale de la procédure et des modalités de la séparation de biens, du versement d'une pension alimentaire mais aussi et surtout des conditions qui vont favoriser ou non le jugement portant sur la garde des enfants issus du mariage.
Pour rappel, le droit Français recense principalement deux méthodes majeures pour la séparation du couple marié :

  • La séparation pour faute : qui intervient lorsque l'un des époux a commis une faute portant atteinte et rendant impossible la poursuite de la vie commune.

  • La rupture par consentement mutuel qui demeure la forme la plus simple pour mettre fin de manière officielle au mariage lorsque les époux sont fondamentalement d'accord sur les modalités de leur séparation.

Cependant, même si l'on entend de plus en plus souvent parler de la notion permettant de divorcer sans avocat, il faut avant tout rappeler que, d'après la mise à jour législative datant de 2008, il n'est potentiellement plus possible de se séparer sans avocat en France. Cela a pour principal objectif de protéger les époux d'une séparation non équitable. La présence d'enfants ou de biens immobiliers communs alourdissent sensiblement le protocole du divorce, cela est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit d'une séparation pour faute.

Prestation Compensatoire Divorce

Tout sur la prestation compensatoire

La définition de la prestation compensatoire est claire : elle consiste en un versement numéraire d'un époux à l'autre et a pour principal objectif d'équilibrer les disparités induites par la séparation du couple, notamment en ce qui concerne les revenus des conjoints durant leur vie commune sous le régime du mariage.


Il faut toutefois noter que la mise en place d'une prestation compensatoire de divorce n'est pas obligatoire et dépend essentiellement des conditions pécuniaires qui régissaient et équilibraient les époux avant leur divorce. Cette indemnisation peut aussi bien être versée de manière régulière comme en une seule fois, selon les accords convenus entre les ex-époux ou selon la décision du Juge aux Affaires Familiales.

Les causes du divorce ne sont pas prises en considération lors de la délibération du Juge aux Affaires Familiales visant à déterminer lequel des anciens époux devra verser ladite prestation compensatoire. Ainsi, même dans le cadre d'un divorce pour faute l'époux fautif pourrait, en théorie, prétendre à une prestation compensatoire de divorce.

Les ressources financières de chacun des époux avant, pendant et après le mariage, demeurent l'un des paramètres essentiels dans la décision de mise en place de la prestation compensatoire divorce suite à la séparation du couple marié. Toutefois, une différence importante entre les salaires perçus par chacun des époux ne peut justifier à elle seule la mise en place de la prestation compensatoire divorce et cela, quelle que soit la raison du divorce. En effet, si les disparités salariales existaient avant le mariage, le Juge ne retiendra probablement pas la demande de versement d'une prestation compensatoire.

la prestation compensatoire

Estimer le montant de la prestation compensatoire

Même s'il est difficile d'estimer le montant de la prestation compensatoire retenue suite au divorce, il n'en reste pas moins qu'en cas de désaccord entre les époux (situation la plus courante en France) le Juge aux Affaires Familiales basera sa décision sur certains critères dont ceux évoqués ci-dessous :

  • Les ressources perçues par les époux avant et pendant leur mariage (revenus, indemnités, loyers, autres)

  • Le patrimoine séparé de chacun des époux avant et après le divorce sera également un critère important dans la décision de mise en place de la prestation compensatoire de divorce par le Juge

  • L'article 271 du Code Civil reprend de manière plus précise l'ensemble des critères pouvant être retenus par le Juge lors du divorce.

A noter : le montant final de la prestation compensatoire de divorce pourra être modulé selon divers facteurs comme la situation professionnelle des époux mais aussi leur situation de santé, leur âge ainsi que la durée depuis laquelle le couple vivait sous le régime du mariage. Consulter certains cas de référence pour l'application de cette prestation.

info prestation compensatoire du divorce
Important sur les prestations compensatoires en capital

Les prestations compensatoires de divorce versées sous la forme d'un capital et dont le versement s'étale sur plus de douze mois peuvent être déduites du revenu de l'époux qui les verse.

L'article 270 du Code Civil rappelle néanmoins que la prestation compensatoire a pour principal objectif de réduire les disparités suite à la rupture du mariage et ne saurait en aucun cas, constituer une source de revenus pour l'époux qui la perçoit.

Si le divorce est conclut sur les bases d'un consentement mutuel, l'estimation du montant de la prestation compensatoire incombe aux époux eux-mêmes mais pourra tout-à-fait être révisée par le Juge lors de sa décision sur le divorce et sur la répartition post divorce.

En savoir plus

Assignation en Divorce

Les règles pour assigner correctement en divorce

D'un point de vue purement légal et juridique, cette étape représente l'entame de la phase contentieuse du divorce et peut être déclenchée par n'importe lequel des époux et quelle que soit la cause de la demande en divorce.

Le protocole qui régit l'assignation en divorce fait intervenir différentes procédures qui sont les composantes essentielles du divorce, quelle qu'en soit la raison (divorce pour faute par exemple). D'une manière générale, la notification d'assignation en divorce intervient suite au dépôt de la requête en divorce par l'un des conjoints. Entre temps, l'audience de conciliation a statué (à travers le juge aux affaires familiales) en faveur de la poursuite du divorce en fournissant ce que l'on appelle communément l'ordonnance de non-conciliation.

C'est à partir de ce document que pourra concrètement débuter la phase de l'assignation pour laquelle vous trouverez un exemple de lettre d'assignation en divorce qui devra être transmise par voie d'huissier à l'époux défendeur dans un délai de trois mois à partir de la mise à disposition par le Juge de l'ordonnance de non-conciliation.

assignation en divorce

Remise de l'acte d'assignation en divorce

La remise de l'assignation en divorce doit se faire par le biais d'un huissier qui aura pour unique mission de prévenir l'époux de l'entame d'une procédure contentieuse de divorce à son encontre. La remise de la notification à l'époux doit être effectuée par l'huissier lui même.

Remis en mains propres par voie d'huissier : l'acte doit impérativement être délivré au conjoint défendeur par voie d'huissier mandaté. Celui-ci pourra transmettre l'acte à tout individu l'acceptant dans le cas où le conjoint défendeur serait absent lors du passage de l'huissier. Attention toutefois à ne pas transmettre volontairement une adresse erronée à l'huissier chargé de remettre l'acte : cela annulerait directement l'ensemble de la procédure du divorce sans délais.



L'acte d'assignation en divorce doit aussi inclure une mention spéciale pour le règlement du patrimoine du couple. cette mention vise à régir avec précision le partage des biens communs du couple durant la phase contentieuse de divorce. Cette signification ne suffit pas à elle seule pour divorcer : elle signifie simplement le début de la procédure de divorce contentieux et doit être suivie d'une inscription placée par un avocat auprès du Greffe du Tribunal de Grande Instance afin d'entamer la procédure du divorce proprement dite.

L'inscription doit être placée par un avocat au cours des 4 mois suivant la remise de l'assignation en divorce. Si ce délais de quatre mois n'est pas respecté, la procédure toute entière devra être entièrement reprise depuis le début et l'ancienne notification n'aura dès lors plus aucune valeur juridique.

Mentions obligatoires de l'acte d'assignation

Les mentions qui doivent être obligatoirement présentes sur l'assignation en divorce sont indiquées ci-dessous :

  • Ville et adresse du Tribunal en charge du traitement du divorce ;

  • Profession du conjoint demandant le divorce ;

  • État civil complet du conjoint effectuant la demande ;

  • Adresse complète du conjoint requérant ;

  • Nom et adresse complète de l'avocat du conjoint demandeur ;

  • Nom et adresse complète du conjoint assigné en divorce.


En savoir plus

Divorce Rapide

Comment divorcer rapidement en France

Le premier guide complet pour un divorce pour faute rapide en France en 2012 !

En France, le divorce demeure une procédure complexe et difficile à maitriser sans aide extérieure. L'objectif du guide pour un divorce rapide disponible sur cette page est de vous accompagner tout au long de votre séparation.

Qu'il s'agisse d'un divorce pour faute ou d'un divorce amiable sans avocat, votre guide vous sera livré par email dès validation de votre commande. Il contient l'ensemble des éléments essentiels au bon déroulement de la procédure : de la répartition des biens à la garde des enfants en passant par l'obtention d'une prestation compensatoire ou d'une pension alimentaire. Ce guide contient également l'ensemble des couriers, lettres et autres formulaires officiels nécessaires pour profiter d'un divorce rapide en France.

guide complet rapide

Contenu du Dossier Divorce Rapide

Le dossier de divorce que vous allez bientôt recevoir contient l'ensemble des éléments suivants :

  • Un guide complet détaillant la procédure du divorce ;

  • Les conseils pour gérer votre relation conflictuelle ;

  • Des astuces pour divorcer sans argent ;

  • Les règles pour défendre la garde des enfants ;

  • Les lettre-types de l'assignation en divorce ;

  • Le calendrier de la procédure du divorce en France en 2012 ;

  • Différents exemples de courriers à adresser aux organismes ;

  • Les astuces pour obtenir une pension alimentaire ;

  • Des conseils sur le comportement à adopter pendant le divorce ;

  • Le récapitulatif des fautes retenues dans le divorce pour faute ;

  • Le formulaire de demande d'aide juridictionnelle ;

  • Tous les conseils pour divorcer en France en 2012 !



En savoir plus

Divorce Amiable par Consentement Mutuel

Les conditions du divorce amiable, aussi appelé consentement mutuel

Cette forme de divorce représente à ce jour le seul et unique moyen de divorcer à l'amiable en France. Cette dissolution du mariage prend la forme d'un contrat sur lequel vont s'entendre chaque partie, d'où le nom de consentement mutuel.

divorce amiable

Le contrat établi entre les époux fixe l'ensemble des conditions et des conséquences de leur séparation. Paradoxalement aux motivations du mariage et depuis la dernière réforme en vigueur, le divorce par consentement mutuel peut être effectué dès la validation officielle du mariage. Il n'existe donc plus de durée minimale de mariage avant d'entamer une procédure de divorce amiable, procédure qui demeure la plus rapide pour divorcer en France, notamment comparée à la procédure du divorce pour faute qui implique de lourdes démarches et actions en justice.

Une multitude de raisons peut pousser les personnes mariés à divorcer. Il est facile de mettre en avant une raison pour appuyer une demande de divorce. En réalité, la France ne permet pas de divorcer sous n'importe quel motif. Bien que certaines demandes de divorce semblent entièrement justifiées, d'autres le sont moins. Voici quelques exemples qui présentent les causes majeures de demande de divorce.

Problèmes de Communication

Les problèmes de communication dans un couple marié sont omniprésents. De nombreuses questions essentielles ne sont pas toujours abordées durant le mariage et certains couples peuvent en souffrir au fil des ans. Discuter des sentiments et des aspects personnellement importants est un comportement essentiel pour le bien du couple marié. Certains couples font preuve de peu d'intérêt quant aux questions essentielles du mariage et du bon déroulement de la vie de couple. Ces problèmes de communication, aussi légers soient ils avant le mariage, peuvent rapidement s'aggraver après quelques années de vie commune.

le divorce par consentement mutuel

Problèmes Financiers

L'argent ou les aspects financiers du couple restent évidemment une cause possible de désaccord entre les époux. Certains couples mariés peuvent se quereller sur des questions comme le partage des responsabilités financières, un état financier non divulgué, voire même sur les dépenses et le manque de soutien financier. Il semble bien que cet aspect financier n'est pas forcément la cause principale du divorce, mais il demeure un facteur important. Encore une fois, le manque de communication sur les questions financières devient le véritable coupable ici, plus que l'argent lui même.

En savoir plus

Lexique du divorce en France

Faute, conciliation, le jargon professionnel et juridique français en détails

Lorsque les relations commencent à se dégrader au sein du couple marié, tout se passe généralement très vite. La vitesse de détérioration de ces relations dans une famille est justement exponentielle. Plus on s'énerve et plus la situation se dégrade entre les époux. Comment remédier à cela sans en arriver pour autant à se poser les questions de la poursuite de la vie commune, que le couple soit marié ou qu'il soit en union libre ?

lexique juridique du divorce

L'éventualité de la rupture…

En principe, la majorité des couples va se contenter de s'expliquer rapidement sur les raisons d'une colère passagère et difficilement contrôlable. Une proportion moindre de ces couples va néanmoins partir à la recherche d'informations plus précises quant à un éventuel terme concernant leur vie commune. C'est à partir de ce moment précis que l'un des conjoints concernés par une telle séparation ressentira le besoin de découvrir comment fonctionne un divorce en France et comment se déroule par exemple une demande de prestation compensatoire suite à la séparation du couple marié, que cela soit effectué par le biais d'une rupture amiable, dite par consentement mutuel ou pas.

La procédure du divorce

Dans tous les cas, l'époux en quête d'informations sur la procédure officielle d'une telle séparation va rapidement faire face à un avocat spécialisé en divorce dont le but est de comprendre et aiguiller son client tout au long de la rupture de son couple. En France, la dissolution du mariage intervient de plus en plus souvent suite à une faute commise par un conjoint (dont l'adultère reste la faute la plus fréquente) marié.

Ceci étant, le jargon du divorce pour faute n'est pas simple et n'est pas forcément à la portée du premier venu. Preuve de la faute, caractère grave ou répété rendant impossible la poursuite de la vie du couple sous le régime du mariage, prestation compensatoire et assignation en divorce pour faute sont autant de termes peu éloquents pour le commun des mortels. L'époux requérant devra pourtant passer au-delà de ce jargon lié à une procédure juridique, surtout s'il désire obtenir un divorce rapide en France et quelles que soient les raisons invoquées pour la séparation.

toutes les informations pour un divorce amiable rapide

Plus d'explications et de détails sur ces termes sont disponibles tout au long de l'article consacré au lexique ainsi qu'à la procédure juridique de la dissolution du mariage en France.

En savoir plus

Astuces et Conseils Divorce

Bien négocier votre rupture en suivant les meilleurs conseils de divorce

Qu'on se le dise : tous les couples qui nous entourent ont connu des moments difficiles. Comment certains parviennent-ils à surmonter ces périodes pénibles alors que d'autres se retrouvent comme acculés face aux difficultés rencontrées avec leur conjoint ?

Même s'il est vrai qu'il est délicat d'avancer une réponse universelle à cette question, force est de reconnaître que tout conseil est bon à prendre afin d'éviter d'en arriver à l'une des procédures les plus rudes pour un couple : celle du divorce et donc de la dissolution du couple marié… Nos conseils divorce permettront de dépasser les blocages traditionnels des couples et, peut-être, d'éviter le pire !

C'est habituellement quand tout va mal que d'innombrables questions traversent l'esprit des époux. Pourquoi est-il si difficile de calmer la situation et pourquoi les choses s'enveniment toutes seules alors que les époux cherchent souvent tant bien que mal à apaiser la situation ?

conseil divorce et astuces

Conseil Divorce N°1 : Rester Calme

La règle d'or pour que la procédure de toute rupture se déroule sans trop de problèmes est la suivante : Garder son calme en toute occasion. Un conseil certes plus facile à dire qu'à suivre mais qui vaut néanmoins son pesant d'or. Savoir retenir sa fougue est sans aucun doute l'une des qualités essentielles que chaque conjoint doit posséder. Ce conseil est aussi efficace et important avant que pendant, voire même après le divorce !

Dans tout couple il existe des hauts et des bas ; l'important est justement de ne pas tomber trop bas. Savoir garder son calme demeure le conseil par excellence. Imaginez simplement le regret éprouvé suite à une violence conjugale par exemple. Dans ce cas, mieux vaut donc prévenir que guérir, surtout que les conséquences d'un comportement histérique risquent fortement de mettre en péril certains points importants du divorce, tels que la garde des enfants par exemple.

En savoir plus

Divorce Pas Cher

Profitez d'une séparation rapide et pas chère

Nombreux sont les couples qui cherchent à se séparer sans engager d'importantes sommes d'argent. Le divorce pas cher reste possible… Selon la forme de rupture choisie, la procédure peut ainsi être plus ou moins compliquée et, bien entendu, plus ou moins onéreuse…

Divorce rapide et pas cher en France

Comment obtenir un tel divorce ?

Cette question nous revient très régulièrement et toutes les réponses sont maintenant accessibles dans le guide complet du divorce qui détaille les étapes importantes pour profiter d'un divorce sans retard, tout en réalisant d'importantes économies.

En savoir plus

Pension Alimentaire

Tous les détails pour le calcul et les barèmes de cette pension

En France, le versement de la pension alimentaire du divorce s'inscrit dans la notion d'obligation d'assistance des parents envers leur(s) enfant(s). Les questions demeurent toutefois très nombreuses quant à son montant, son versement ainsi qu'à ses différents critères d'attribution et de calcul en fonction des barèmes actualisés, notamment ceux de l'INSEE qui fait référence en matière d'augmentation du coût de la vie.

pension alimentaire divorce avev enfants

Révision et paiement de la pension alimentaire

La pension alimentaire peut normalement être révisée à n'importe quel moment. Cela peut être fait sur simple demande de son bénéficiaire ou du conjoint en charge de son paiement. La révision de la pension alimentaire peut être particulièrement justifiée dans le cadre d'un changement de situation du conjoint qui la perçoit ou de l'évolution de la situation des enfants (mineurs ou majeurs) pour lesquels celle-ci est versée. Dans le cadre du remariage d'un des conjoints, la pension peut, ici aussi, connaître la révision de son montant.

En savoir plus